lundi 6 juin 2016

Livre : Paranoïa


Titre : Paranoïa
Auteur : Melissa Bellevigne (Golden Wendy)
Edition : Hachette
Collection : Black Moon
Prix : 17.00 €
Non disponible au format poche pour le moment



Quatrième de couverture : 


Lisa Hernest, psychiatre spécialisée dans les cas complexes, est appelée à l'institut Saint-Vincent. Elle va rencontrer sa nouvelle patiente : Judy Desforêt, vingt ans et enceinte de cinq mois, internée pour paranoïa et hallucinations. 

Dès leur première entrevue, Judy fait preuve d'une lucidité et d'un discernement hors pair. Et plus Lisa apprend à la connaître, plus leurs échanges viennent ébranler ses propres convictions. Entretien après entretien, Judy lui livre en effet une curieuse histoire, mêlant sa quête des racines familiales en Angleterre et la présence d'un certain Alwyn, cet homme qui la suit comme son ombre depuis toujours. 

Progressivement, Lisa, l'experte en âmes fragiles, sent ses moyens lui échapper et Judy la déstabiliser. A mesure que les mois passent et que la date de l'accouchement approche, la vérité paraît s'éloigner. 



Mon avis : 


Mon histoire avec ce livre a commencé lors des premiers mots de Melissa à son sujet. Dès lors j'ai eu envie de l'acheter. C'était inévitable qu'il allait finir dans ma bibliothèque. Qu'elle soit numérique ou réelle. Il a fini dans ma bibliothèque réelle finalement, je ne pouvais pas ne pas craquer quand je suis entrée à la Fnac de la gare et que je l'ai tenu entre mes mains. Ce roman est d'une telle beauté ! Je vous assure, sa couverture et la police du titre m'ont littéralement fait fondre. Je ne devais pas l'acheter tout de suite le jour de sa sortie, mais en fait je n'ai pas pu résister. Et qui est-ce qui l'a commencé directement dans le train ? C'est moi, évidemment ! 
Vous allez me dire que j'ai mit un temps fou à publier cet article. Et vous avez raison. Je n'ai pas d'excuse. Mais finalement ce blog, je le gère un peu mal, avec des absences à répétition et un rythme de publication aléatoire. Enfin voila, je le continue car je ne me voit pas vivre sans lui. Sans cette issue qu'il m'offre. J'ai besoin de lui, que ce soit souvent ou ponctuellement. Bref, nous ne sommes pas là pour parler de mes articles mais de Melissa et son premier roman absolument... Magnifique. 

Je ne vous ment pas en vous disant que j'admire ce livre. Vraiment. La beauté de l'objet y est pour beaucoup, mais je souligne aussi la qualité de la plume de l'auteure. J'ai vraiment aimé le style d'écriture de Melissa. Il est simple sans tomber dans la jeunesse. 
Evidemment, la qualité de la plume et la belle couverture n'empêchent pas de ne pas aimer l'histoire. Mais là encore j'ai adoré l'univers dans lequel on est plongés. 
"L'une est la seule à le voir, l'autre est la seule à la croire" 
Lorsque j'ai lu cette phrase la première fois, je n'ai pas compris ou Melissa voulait en venir. Maintenant que j'ai terminé le roman je comprend parfaitement toute l'intensité de cette phrase et à quel point elle résume parfaitement l'histoire. 

En parlant d'histoire, je ne pensais pas en lisant simplement la quatrième de couverture être autant touchée par tous les personnages. Autant par Judy que par Lisa ou même Alwyn. Chacun des personnage principaux présents dans ce roman m'a touché. Leur histoire m'a touché. Je me suis réellement attachée à Judy comme Lisa à pu l'être tout au long de cette thérapie. Et pourtant je n'étais pas vraiment à ses côtés, mais le fait que l'on suive pas à pas les rencontres entre les deux jeunes femmes et que l'on suive également Judy et Alwyn lors de leurs périple Londonien et avant à beaucoup aidé à ce que je m'attache réellement à Judy. Son histoire m'a ému. Elle n'a jamais été comprise par quiconque, il a fallut que Lisa entre dans sa vie pour qu'elle se sente enfin entourée comme il fallait. 
Lisa. Venons en à elle. Psychiatre experte des cas dits "difficiles". L'équipe de l'institut à fait appel à elle en dernier recours. Personne d'autre qu'elle ne peut arriver à connaître l'histoire de la jeune Judy. Au départ, on ne s'imagine pas une seconde à quel point elle peut se retrouver absorber par son métier. Et pourtant, au fil des rencontres et des chapitres qui lui sont consacrés, on va pouvoir se rendre compte à quel point Lisa s'est impliqué dans ce dossier. Ca va même jusqu'à s'immiscer dans sa vie personnelle. Je ne dirai rien de plus, pour ne pas risquer de spoiler ceux qui ne l'aurait pas encore lu. 
"L'une est la seule à LE voir". Lui, c'est Alwyn. Il ne semble exister que pour Judy. Personne d'autre ne l'entend ou le voit. Tout le monde s'évertue à faire comprendre à la jeune femme qu'il n'existe pas, qu'elle doit arrêter de faire semblant d'être avec quelqu'un lorsqu'elle est apparemment seule. "L'autre est la seule à la CROIRE". Alwyn donc. Mais qui est il ? Un simple ami d'enfance ? Non, pas à 20 ans ! Et bien si. Mais c'est bien pus complexe que ça. J'ai adoré cet homme. Pourquoi donc personne ne le voit ? Je ne me suis pas doutée de la raison un seul instant. Et pour ça je dis bravo. Mais ce n'est pas la seule raison pour laquelle je l'ai adoré, il est profondément gentil et bien attentionné. On le ressent dès le début. En tout cas, moi, je l'ai ressenti. Le fait qu'il s'évertue à suivre Judy dans ses moindres faits et gestes, qu'il la protège... Ca a suffit à ce que je m'attache moi aussi à lui. Vraiment. 

Reste que la fin du roman. Gros point de discorde entre les lecteurs apparemment. Certains aiment, d'autres non. Moi, j'avoue que cette fin m'a déstabilisé. J'étais limite un peu frustrée, même. Ma réaction était "Non ! Ca peut pas finir comme ça ! Elle peut pas nous laisser là dessus !" Et bien si. Melissa l'a clairement expliqué, c'est un parti prit. Et je respecte ça. C'est osé de finir ainsi une histoire je pense, mais c'est plutôt bien joué en y réfléchissant bien. 
Moi ça m'a déstabilisé car j'étais littéralement à fond dans le roman, je lisais sans pouvoir m'arrêter. Reposer le livre était limite une torture. Alors évidemment, quand je suis arrivé à la dernière page ça a été un déchirement de quitter cet univers, et avec une fin comme celle ci, ça n'arrange rien ! 

Voila. J'en ai fini avec cet article. Je ne veux pas en dire trop. Vous aurez compris je pense quelle note je met à ce livre. Un excellent 5/5 ! Pour moi aucune fausse note, sauf la fin. Mais je ne peux pas enlever de point pour ça, car c'est malgré tout bien joué de la part de l'auteure. 
Je vous conseille ce livre, que je classe dans les romans Young Adult. C'est une histoire jeunesse, mais pas trop. Parfaitement mon genre de lecture donc ! 
Foncez ! Lisez le, ce n'est pas un de ces énième livre de Youtubeuse, c'est un véritable roman. Ici on ne parle pas de Melissa, de conseil maquillage, beauté, lifestyle, mode et j'en passe. Non, on a une véritable histoire. Un véritable univers. Loin de Youtube et du monde des blogs. Ne classez pas ce livre dans la catégorie "roman de Youtubeuse", je vous en prie. 

Sur ce je vous souhaite de bonnes lectures et vous dis à très vite ! 
X.O X.O "Gossip Girl" (oui, je sors !) 

2 commentaires:

  1. Comme je l'ai dit, les fins ouvertes ne sont pas spécialement faites pour moi :P Ca me torture bien trop l'esprit ! Même après plusieurs jours/semaines de la fin du livre, j'y repense !

    Enfin, sinon j'ai trouvé l'histoire top aussi ! Un livre que j'ai vraiment aimé. Le point positif, il a beau être sorti par une youtubeuse, il est bien loin des "conseils" des autres, on a enfin droit à une vraie histoire, et ça c'est top :D

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui en effet tu m'as déjà dit ça ^^
      Ah je suis d'accord, bien trop de gens classent encore ce roman parmi les livres des Youtubeuses. Je ne suis pas d'accord, ce livre est le premier roman d'une jeune auteure. Ce n'est pas Golden Wendy (que j'adore) qui à écrit ça, c'est Mélissa. Et franchement wahou ! J'espère qu'elle sortira un autre roman :)

      Supprimer